Publié le 16/02/2021

Point d’étape et perspectives de l’année 2021

Nouveau devis règlementaire, 100% santé, COVID-19, confinement, protocole sanitaire, reprise…  Si l’année 2020 a été particulièrement riche d’actualités pour les professionnels du dentaire, l’année 2021 ne manquera pas d’enjeux. Les projecteurs de la convention dentaire restent braqués sur le rééquilibrage entre les soins prothétiques et les soins conservateurs, l’optimisation de la prévention et une meilleure prise en charge des populations plus fragiles.

2020 : des chiffres bouleversés mais des tendances notables

Toute planification est une tentative de maîtrise d’une réalité future. On s’efforce à prendre en considération un maximum de paramètres pour la représenter au plus juste et on détermine les moyens nécessaires pour atteindre les objectifs. Sauf que parfois, l’imprévu décide et impose. Cette année, les statistiques liées à la convention dentaire sont clairement façonnées par le contexte sanitaire.

Le début d’année (janvier et février) a été plutôt bon en termes de revenu généré toutes prestations confondues (+2 pts en janvier et février versus 2019 sur la même période) et surtout le théâtre d’un démarrage en flèche des actes 100% santé. En toute logique, l’effet confinement et la fermeture des cabinets dentaires, à la mi-mars, ont eu pour conséquences de casser ces dynamiques. Malgré tout, dès la réouverture des cabinets, la part des actes 100% santé explose à nouveau (jusqu’à +15 pts en septembre 2020 versus septembre 2019) au détriment du panier libre (-13 pts sur la même période de référence). Le panier Reste A Charge (RAC) modéré lui reste très stable (- 2 pts sur la même période).

Quelles sont les perspectives réglementaires et les enjeux pour 2021 ?

• La télémédecine au menu des négociations conventionnelles

Le second envol auquel nous avons assisté durant l’année 2020 est celui des chiffres liés à la télémédecine. Déjà bien établie dans d’autres spécialités médicales, la télémédecine bucco-dentaire fait partie des mesures inscrites dans la convention dentaire 2018. Cependant, il aura fallu attendre 2020 et son contexte sanitaire particulier pour constater une accélération dans sa mise en place. Des négociations sont désormais en cours avec l’Assurance Maladie pour une prise en charge des actes de téléconsultation par les chirurgiens-dentistes. Ce 3 décembre 2020 s’est tenue la première séance de négociation avec Thomas Fatôme (Directeur général de la CNAM) et les représentants de la profession.

L’objectif ? Définir les conditions et le périmètre des situations justifiant le recours à ce dispositif : urgences infectieuses, traumatiques, douloureuses…

Nul doute que l’émergence d’un cadre conventionnel permettra très prochainement le déploiement de la télémédecine bucco-dentaire en faveur d’une meilleure prise en charge et du suivi des patients.

• Le Tiers-Payant intégral sur les actes 100% santé

La généralisation du Tiers-Payant, au cœur des réunions du comité de suivi du 100% Santé, se précise. Le 23 octobre dernier, l’Assemblée Nationale a adopté un amendement concernant le tiers payant. Il s’agit de l’amendement 1 333 au PLFSS 2021 qui entend rendre effectif, mais aussi obligatoire, le tiers payant intégral (TPI) sur les soins et les équipements inclus dans le panier 100% Santé.

Votre logiciel, votre gestionnaire facilitateur et concentrateur

L’adoption et la mise en place de ces deux principaux chantiers ne sont, bien évidemment, pas anodines et comportent une réelle incidence sur l’activité dentaire.

Julie Solutions, en sa qualité d’entreprise pionnière de la numérisation, propose et développe son offre logicielle, permettant d’accompagner sereinement les praticiens dans ses nouveaux enjeux. Notre mission est de vous libérer des contraintes de gestion que ces nouvelles pratiques peuvent comporter.

 

Pour plus d’information : dynamik@julie.fr

A lire aussi :