Mise à jour le 09/12//2020

Téléconsultation : un service gratuit* et sécurisé pour les utilisateurs Julie ! 💻

Dans ce contexte de COVID-19, la téléconsultation a été largement déployée et adoptée à la fois par les professionnels et les patients. Entre février et avril 2020, le nombre de téléconsultations a été multiplié par plus de 100. Un essor fulgurant. Les actes remboursés sont ainsi passés de 40 000 en février à 4,5 millions en avril, en plein confinement. En juin, on en comptait encore 1,9 million, et en août 650 000. Soit plus de 10 fois plus qu’avant la crise sanitaire.

D’une pratique assez marginale, la télé-santé s’est complètement affirmée au cours des deux derniers mois. La multiplication des téléconsultations confirme aussi une tendance de fond : l’intégration des outils numériques dans le parcours santé.

Plus que jamais, il est essentiel pour nous d’accentuer notre engagement à vos côtés. Afin de vous accompagner nous mettons à disposition de nos utilisateurs un service de téléconsultation.

➡ Gratuit*
➡ Sans engagement
➡ Sans abonnement, ni téléchargement

Facile à installer, 5 minutes suffisent pour démarrer la première téléconsultation avec Clickdoc !

*jusqu’à 5 téléconsultations par mois.

Vous êtes intéressés ? Cliquez-ici et remplissez le formulaire d’inscription.

Découvrez la présentation complète de la solution ClickDoc au sein de notre conférence en ligne.

Pré-requis techniques :

  • Navigateur internet: Chrome est conseillé (mais fonctionne également avec Firefox). Ne fonctionne pas avec Internet Explorer
  • Système d’exploitation : Utilisable depuis la version Windows 7 SP1 et plus et MAC OS. Android et IOS pour les tablettes et smartphones
  • Matériel périphérique : webcam obligatoire. Si la webcam n’est pas présente, il est possible de lancer la connexion mais aucun échange ; que ce soit écrit, vocal ou vidéo ; ne sera possible.

 Les avantages de la téléconsultation dans le cadre de la réouverture de votre cabinet dentaire 

1. Une réponse pour la sécurité de votre personnel soignant et vos patients

Proposer la téléconsultation permet de prévenir la transmission du virus et d’effectuer certains soins à distance, en évitant des déplacements inutiles. En adoptant cette solution pour les patients COVID + ou pour les patients présentant des symptômes, vous participez ainsi à la lutte contre la transmission de l’infection. Vous protégez vos patients des interactions potentielles, en particulier en salle d’attente.

La téléconsultation peut être un moyen de proposer une relation patient plus rassurante.

 

2. Gagner en en flexibilité dans votre organisation de réouverture

La reprise est accompagnée de protocoles très stricts notamment au niveau de la prise en charge des patients et de la désinfection/d’aération après les soins.

Ceci entraine des temps de latence entre 2 patients. La téléconsultation peut être envisagée entre 2 rendez-vous pour combler ces temps « non productifs ».

 

3. Faciliter l’organisation de votre planning

Parmi les recommandations de réouverture du cabinet, un point concerne la classification des patients. Selon le tableau de répartition des patients établi par l’ONCD, il y a 4 groupes de patients différents A/B/C/D.

Le recours à la téléconsultation peut vous aider à cartographier les demandes de rendez-vous et à  gérer cette catégorisation des patients sans pour autant surcharger vos journées.

 

 Adopter l’outil de demain… 

Pour le moment, les chirurgiens-dentistes ne peuvent pas coter un acte de téléconsultation et aucune prise en charge de l’Assurance Maladie n’est possible. Cependant, des négociations sont en cours. Ce 3 décembre 2020 s’est tenue la première séance de négociation avec Thomas Fatôme (Directeur général de la CNAM) et les représentants de la profession. L’objectif ? Définir les conditions et le périmètre des situations justifiant le recours à ce dispositif : urgences infectieuses, traumatiques, douloureuses…

Nul doute que l’émergence d’un cadre conventionnel permettra très prochainement le déploiement de la télémédecine bucco-dentaire en faveur d’une meilleure prise en charge et du suivi des patients.

Sondage réalisé auprès de nos utilisateurs Julie. Base de 80 répondants.

Enquête réalisée en janvier 2019 par Harris Interactive

A lire aussi :