Publié le 24/02/2020

 

Les bonnes pratiques pour une télétransmission sans hic !

L’idée, ça va vous plaire, c’est de se faire payer plus vite !
En télétransmettant, les règlements de vos actes et consultations sont plus rapides et votre patient est remboursé dans un meilleur délai. 100% gagnant.
Sauf que voilà, la télétransmission, en soi, ce n’est pas très compliqué sauf quand les règles de bon usage de sa boite mail ne sont pas respectées !

Votre boite mail, la clé de voûte de la télétransmission

Pour télétransmettre, seule une connexion Internet fonctionnelle ainsi qu’une boite aux lettres électronique sont indispensables.
L’évolution constante du règlement de sécurité informatique et la sensibilité des données communiquées vous obligent à être de plus en plus vigilant quant à l’utilisation de votre BAL FSE, c’est-à-dire la Boite Aux Lettres qui vous sert à télétransmettre.

 

Voici les bonnes pratiques à respecter pour ne pas être embêté :

1/ Bien choisir votre fournisseur de messagerie

Le choix de votre fournisseur d’accès est primordial. Il est recommandé de choisir un hébergeur de confiance. Comment savoir allez-vous nous dire ! Nous vous guidons…

Les plus utilisées sont par exemple La Poste, Netmedicom, ou encore Orange pour cet usage. Orange propose d’ailleurs une option santé à ses clients internet Orange haut débit pro.

Si cela est votre cas, vous pouvez bénéficier d’une boîte aux lettres sécurisée dédiée à la télétransmission SESAM Vitale des feuilles de soins électroniques et à la réception des Accusés de Réception Logique (ARL) provenant des CPAM.

 

Nous vous déconseillons en revanche certains hébergeurs tels que Gmail pour la télétransmission de vos FSE. D’autre part, le fournisseur OVH n’est pas compatible avec le logiciel Julie.

2/ Soyez énigmatique dans le nom de votre messagerie

Vous avez toujours rêvé d’être un agent secret ? C’est le moment d’agir comme tel ! Au moment de choisir votre adresse mail, Dr.tartempion.pierrepauloujacques@xxx.fr est à bannir ! Pourquoi ? Parce que cela attire les spams qui risquent d’encombrer votre BAL FSE.

 

 

Préférez plutôt un nom abstrait composé de chiffres et de lettres qui n’ont rien avoir avec vous. Vous serez moins susceptible de recevoir des mails intempestifs.

De même, ne communiquez jamais cette adresse dans des formulaires ou autres répertoires d’adresse pour ne pas devenir une cible facile.

3/ Soyez égoïste et ne partagez pas votre BAL FSE

On ne vous le dira pas souvent mais refrénez vos valeurs de partage à ce sujet ! Ce qui est à vous n’est pas à votre confrère. Le partage d’une même BAL FSE entre plusieurs praticiens même du même cabinet est fortement déconseillé pour des raisons techniques et de sécurité.

Votre lecteur de carte Vitale, anticipez le changement !

 

A compter de fin 2021, il faudra forcément utiliser un lecteur PC/SC pour la facturation SESAM-VITALE. Les lecteurs actuels utilisant le protocole PSS seront donc abandonnés.
Nous conseillons donc d’anticiper et d’utiliser dès que possible les lecteurs (PC/SC).

L’idéal est de s’équiper d’un lecteur par carte PS, et d’un supplémentaire pour la lecture de la Carte Vitale.

Si vous prévoyez d’utiliser plusieurs lecteurs, nous vous conseillons également d’acheter des modèles PC/SC de marques différentes (Gemalto, Omnikey, …).

Pourquoi ?  Tous simplement parce qu’en cas de branchement de plusieurs lecteurs de même marque, le nom attribué est le même. Le service Windows des cartes à puce peut dans certains cas attribuer un numéro de lecteur différent lors d’un redémarrage, ce qui fausse le paramétrage dans Julie. Aucun risque de ce type si les noms des lecteurs sont différent!

En exemple le lecteur Ingenico Liteo 

De la bonne pratique de carte !

 

La Carte de Professionnel de Santé permet de sécuriser votre télétransmission et représente la signature « électronique » de FSE par le praticien lors leur édition.

Dans le cas de multiple praticien cela peut devenir compliqué en termes de gestion avec de multiples lecteurs ou des changements de carte récurrents.

Le saviez-vous ?

Il existe une carte pour le personnel d’établissement permettant d’éditer à l’aide d’un seul lecteur toutes les FSE pour tous les praticiens du cabinet !

Cette carte ne signe pas les FSE et il sera nécessaire en fin de journée pour la télétransmission de chacun des praticiens d’insérer leur carte dans le lecteur.

Cette carte se nomme CPE pour Carte de Personnel d’Etablissement et vous pouvez en faire la demande directement :

  • Plus de sécurité : le professionnel de santé ne perd pas le contrôle de sa carte
  • Moins de lecteur : Un lecteur est un périphérique et moins il y en a, moins il y a de possibilité de problème.
  • Moins de carte : Plus de switch de carte PS, moins de manipulation et une utilisation plus fluide.

A lire aussi :